Publicité
Publicité
leading story

La négociation sur les métiers pénibles dans le privé renvoyée au gouvernement

"Il n’y a pas une feuille de cigarette entre notre position et celles de nos collègues de la CSC et de la CGSLB. Par contre, elle est diamétralement opposée à celle du banc patronal." C’est en ces termes que Jean-François Tamellini a résumé le résultat de la réunion de négociation qui s’est tenue mercredi après-midi au comité de gestion du SPF Pensions sur les métiers pénibles à prendre en compte pour le départ à la retraite. Le négociateur pour la FGTB va même plus loin: "On n’a jamais été aussi éloignés les uns des autres dans la concertation sociale. Dans ce projet, tout nous oppose."