edito

La planète qui aimait jouer avec une allumette

"L’explosif demeure." La prédiction est sombre. Elle figure dans nos pages, sortie de la bouche de Jean-Claude Trichet. L’homme était président de la Banque centrale européenne au moment de la déflagration bancaire qui, en 2008, a rasé l’édifice bancaire belge (lire son interview en pages 20-21). L’expression laisse songeur, et soulève bon nombre de questions. Pendant dix ans, les démineurs n’ont-ils rien fait? Les poseurs de bombe courent-ils toujours? Le terrain est-il encore miné?