Publicité
Publicité
edito

La richesse des États

Et soudain, une lumière au bout de l’insupportable tunnel de l’injustice fiscale. L’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE) a annoncé mardi un accord politique qui relance l’espoir d’une révolution de la fiscalité. Une volonté collective de 127 pays et une méthode pour parvenir d’ici 2020 à un consensus pour taxer les profits là où ils sont réalisés plutôt que là où sont implantées les entreprises multinationales. Assortie d’une volonté d’armer les États pour taxer les entreprises qui ne le sont (presque) pas dès lors qu’elles expatrient leurs profits dans des paradis fiscaux. Alors que les géants du numérique sont les nouveaux vecteurs de la croissance, cette double ambition est la promesse d’une fiscalité plus juste.