Publicité
Publicité
leading story

Laurence Massart, lost in translation

La future première présidente de la cour d’appel de Bruxelles, qui dirige en ce moment les débats du procès de Mehdi Nemmouche, parle mal le néerlandais. Un comble dans une institution si politique.