Publicité
Publicité

Le coup de force de Kaïs Saïed

Le président tunisien a invoqué un "péril imminent" pour suspendre l’activité du Parlement et limoger le Premier ministre. Le premier parti du pays dénonce un "coup d'État".