edito

Le goût très amer du risque

Si les sondages se vérifient dans les urnes, dimanche, le Front national risque de rafler la mise électorale des régionales françaises. "Risque" car, malgré ses tentatives de normalisation politique, malgré la banalisation de son propos dans les médias français, ce parti demeure d’extrême-droite. Au lendemain des attentats de Paris, une formation brune risque donc de s’imposer dans plus d’une des douze régions d’un des plus grands Etats européen.