leading story

"Le personnel de la SNCB a peur"

À la suite des attentats, Philippe Dubois, secrétaire permanent du syndicat CGSP Cheminots, a affirmé qu’une trentaine d’accompagnateurs de train avaient "peur de reprendre leur service et d’être incapables d’assurer leurs fonctions de sécurité parce qu’ils sont fortement stressés". "C’est l’ensemble du personnel qui a peur pour sa sécurité", ajoute Marianne Lerouge, responsable du syndicat chrétien CSC Transcom. "La priorité aujourd’hui est de ramener en sécurité tous les navetteurs chez eux. Mais nous ne sommes pas sûrs de reprendre le travail demain". La CSC Transcom a demandé à la direction que "toutes les mesures de sécurité soient prises pour le personnel".