leading story

Le prince Henri de Croÿ proclame son innocence

L’avocat suisse du prince Henri de Croÿ affirme que son client n’a rien commis d’illégal. Quand Henri de Croÿ dirigeait encore Helin (à savoir son bureau aux Émirats arabes unis), nous dit-il en substance, il s’agissait d’opérations d’optimisation fiscale qui étaient légales à l’époque. De Croÿ nie avoir mis sur pied un système destiné à blanchir de l’argent ou à commettre une fraude fiscale. Même si le prince n’exclut pas que d’autres personnes impliquées, qui travaillaient pour Helin dans les Émirats, s’en soient rendues coupables.