edito

Le refus du racisme ne peut souffrir les jeux politiques

Lorsqu’un anonyme noyé dans le brouhaha du réel ou du virtuel claironne des inepties, s’en émouvoir revient souvent à offrir une tribune à un idiot.