Publicité
Publicité

Le soutien aux centrales au gaz pourrait faire gonfler la facture des ménages de 32 à 105 euros

Dans un document destiné aux députés fédéraux, la Creg chiffre l'impact du mécanisme de soutien aux capacités de production d'électricité qui doivent compenser la fermeture des réacteurs nucléaires. Pour les ménages, la facture pourrait s'alourdir de 32 à 105 euros par an, selon la méthode de calcul employée.