Publicité
Publicité

Les 2.600 salariés belges de TUI doivent-ils craindre pour leur job?

Le voyagiste TUI, confronté à une perte élevée sur le deuxième trimestre, veut réduire ses coûts par des suppressions d'emplois ainsi qu'une révision du catalogue de voyages. En Belgique, on s'attend à un impact plus important sur le réseau d'agences.