leading story

Les glaciers ont chaud, il leur faut une couverture

Peut-on lutter contre le réchauffement climatique avec des couvertures? C’est ce que dénoncent en Suisse des associations de protection de l’environnement, chaque année, lors du recouvrement par une bâche isolante des glaciers les plus exposés, comme, ici, celui du Rhône, le plus vieux des Alpes, dans le nord-est du canton du Valais, ou celui de Gemsstock près d’Andermatt. Un travail impressionnant, nécessitant l’intervention d’une centaine de professionnels pendant une semaine. Attachée par des mousquetons, la bâche est laissée jusqu’à l’automne et fait l’objet d’une attention de tous les instants. Selon les spécialistes, il ne devrait rester que 10% du glacier du Rhône d’ici la fin du siècle. D’où cette initiative peu commune, qui réduira la fonte de la "peau" blanche de 50 à 70%, selon les glaciologues.