leading story

Les licences d’exportation de la FN Herstal et CMI annulées au Conseil d’Etat

Le Conseil d’État a annulé une série de licences d’exportation d’armes vers l’Arabie saoudite octroyées à la FN Herstal et à CMI, faute d’un examen minutieux de la question des droits fondamentaux au royaume wahhabite. Ces licences avaient déjà été suspendues en juin 2018. Sont notamment concernées les licences de la FN Herstal pour ses munitions et explosifs de réglages de fusées ainsi que pour ses armes à canon lisse et ses armes automatiques d’un calibre inférieur à 12,7 mm et leurs accessoires. Les licences des tourelles à canons de CMI Defence, pour équiper les blindés légers des forces de sécurité saoudiennes, ont elles aussi été annulées. Malgré les précédentes suspensions, des licences ont continué à être octroyées, avec à la clé des exportations d’armes vers la Libye, le gouvernement régional ayant organisé l’octroi par décret.