Les licenciements secs ne seront pas évités chez GSK

Moins de la moitié du personnel-cadre visé par les suppressions d'emplois voulues par GSK sur son site belge a accepté les mesures de départs volontaires.