leading story

Les pubs ciblées de Telenet et Proximus sont dans les clous, pour le moment

L’information avait fait grand bruit cette année: Proximus et Telenet ont tous deux lancé des projets de publicité ciblée à la télévision. Objectif: proposer aux annonceurs des espaces pub déclinés en fonction des régions mais aussi d’informations anonymisées sur les utilisateurs comme leur âge, leur sexe, leurs habitudes de consommation TV. L’annonce avait provoqué une levée de boucliers, notamment du côté de la Commission de protection de la vie privée et du secrétaire d’État Philippe De Backer. En cause, surtout: la manière dont les projets ont été annoncés/proposés aux clients. Dans les deux cas, les opérateurs ont signalé des modifications de leurs conditions générales d’utilisation et de leur politique de protection de la vie privée. Tous deux ont laissé la possibilité à leurs utilisateurs de refuser l’exploitation de leurs données à des fins de pub ciblée, mais c’était au client de marquer expressément son désaccord, faute de quoi l’exploitation des données aurait lieu. Plus spécifiquement, Telenet a proposé à ses utilisateurs plusieurs profils, correspondant à différents niveaux de partage de leurs informations personnelles. C’est cette politique de "opt-out", surtout, qui chiffonne les autorités de protection de la vie privée, même si elle n’est pas à proprement parler interdite. "Nous sommes en contact permanent avec les autorités concernées et nous respecterons toujours le cadre en vigueur en Belgique" assure Coralie Miserque, porte-parole de Telenet. "Nous avions opté pour une méthode opt-out pour le premier test, mais d’ici 2018 nous devrions basculer vers un modèle opt-in", affirme de son côté Haroun Fenaux, de Proximus. Difficile, par contre, de savoir si le nouveau règlement européen ePrivacy changera la donne, puisque le cas est dans une zone grise: les activités de diffusion à grande échelle ne sont pas concernées… mais il y a traitement de données personnelles. Tant Proximus que Telenet n’en sont toutefois encore qu’aux tests.