leading story

Les taux négatifs contamineront-ils les riches épargnants belges?

À l’étranger, des banques commencent à répercuter les taux négatifs sur leurs clients privés fortunés dont les dépôts atteignent 100.000 ou 500.000 euros. Un tel scénario est-il envisageable à plus ou moins brève échéance chez nous?