chronique

Lettre aux Diables

C’est pas banal. L’autre jour, j’ai reçu une carte postale dans ma boîte aux lettres. Mais ce n’était ni Renaud en vacances en Croatie, ni Sandra en farniente au Portugal. C’était une carte postale vierge. Au design globalement rouge. Envoyée par notre service postal national. Dans un élan de ferveur, il me propose d’écrire un mot aux Diables rouges qu’il me promet de leur faire parvenir au Brésil. Une opportunité pareille, je ne passe pas à côté. Alors voilà: