leading story

Michel soutient un audit de la Cour des comptes sur le RER

Le dossier du RER a encore fait l’objet d’une interpellation hier au Parlement. La députée PS Karine Lalieux voudrait que le Premier ministre Charles Michel (MR) clarifie de nouveau ses intentions à propos du projet qui a fait l’objet d’une polémique début février quand la ministre de tutelle, Jacqueline Galant (MR), a évoqué l’abandon de la mise à quatre voies pour certains tronçons (lignes 161 et 124) sur la partie wallonne avant de faire marche arrière. "Le RER sera concrétisé comme prévu par la convention de 2003. On va se mobiliser de toutes nos forces pour que des pistes de solutions soient soumises au gouvernement dans les meilleurs délais", a répondu le Premier ministre mardi en commission de l’Intérieur. Il concède qu’il y a un problème de financement et qu’il faut aller vite. Mais il a aussi fait l’historique du dossier pour bien montrer que tous les partis ont leur responsabilité dans le retard pris par le projet.