leading story

Nethys, un groupe tentaculaire qui a grandi par acquisitions

Placé sous le feu des projecteurs en raison de la polémique qui malmène sa maison-mère Publifin, Nethys qui en est la branche opérationnelle n’est pas le fruit d’une génération spontanée. Le groupe s’est construit en moins de dix ans au gré d’acquisitions multiples et diverses menées sur fonds propres et par emprunts. "Tous leurs moyens financiers de base viennent de l’énorme rentabilité de l’activité de distribution d’électricité. C’est un monopole mal régulé en son temps par le régulateur fédéral (Creg), lequel a assuré des tarifs de distribution élevés aux Gestionnaires de réseaux de distribution (GRD) aux intercommunales pures (Resa/Nethys) et mixtes (Ores). Désormais, c’est le régulateur régional (Cwape) qui va devoir s’en occuper", nous a confié Eric De Keuleneer, économiste à l’ULB et ex-président du groupe d’experts sur la privatisation de l’énergie (1999-2000).