leading story

rétroviseur les 5 pilotes qui ont bâti la légende du cheval cabré TITRE

Exercice périlleux que de désigner les cinq pilotes ayant le plus contribué à la légende de la Scuderia. Le mieux est d’aller se renseigner à la source. Dans les rares interviews qu’il accordait, Enzo Ferrari citait invariablement Nuvolari et Villeneuve comme étant ses deux pilotes préférés. Tazio Nuvolari (1), surnommé le "Mantouan volant", a piloté pour Enzo Ferrari avant 1940, c’est-à-dire avant qu’il ne commence à fabriquer ses propres voitures. On parlait déjà de Scuderia Ferrari, mais il s’agissait du service course d’Alfa Romeo, dont les voitures étaient déjà frappées du petit cheval cabré. Après la guerre, le pilote vedette chez Ferrari était Alberto Ascari (2), double champion du monde (1952-1953). Il était le seul à pouvoir parler d’égal à égal avec Fangio, avant de se tuer en essais à Monza en 1955. Après une longue traversée du désert, Ferrari est revenu au premier plan dans les années 70 avec Niki Lauda (3), maître tacticien et metteur au point hors pair. Avec lui, Ferrari est entrée dans l’ère du professionnalisme. Lauda parti en claquant la porte en 1977, le Commendatore sort de sa manche un Canadien inconnu, Gilles Villeneuve (4), qui s’est révélé comme le pilote le plus populaire de la Scuderia, toutes époques confondues. En dépit d’un palmarès modeste (6 victoires), Villeneuve a conquis le public par ses acrobaties en piste. Jusqu’à ce fatidique 8 mai 1982 à Zolder. Enfin, bien qu’il ne l’ait pas connu, Enzo Ferrari aurait certainement apprécié Michael Schumacher (5), le pilote le plus titré de l’histoire de la F1. J-P.B.