edito

Should I stay or should I go? Londres doit trancher

"Should I stay or should I go? If I go, there will be trouble. And if I stay it will be double." Le titre mythique du groupe de punk rock britannique The Clash pourrait judicieusement résonner comme une description de l’indécision britannique concernant le Brexit. Celle-ci a atteint son paroxysme cette semaine. En (très) résumé: les députés britanniques ne veulent pas de l’accord conclu avec le reste de l’Europe par leur gouvernement, ils ne veulent pas non plus qu’il n’y ait pas d’accord, ils ne veulent pas de nouveau référendum et ils demandent du temps… sans trop savoir pour quoi faire. Si vous n’avez pas tout suivi dans leur raisonnement, c’est normal. À Bruxelles, même les diplomates les plus chevronnés – pourtant rompus aux négociations abracadabrantesques comme l’Europe sait si bien en produire – en perdent leur flegme (britannique of course).