edito

Tout n'est pas acceptable

Débuts chahutés pour Michel I.