Publicité
Publicité
epinglé

Trump ne sapera pas le travail de MolenGeek

C’est une histoire qui finit bien pour les entrepreneurs en herbe de MolenGeek. Tout a commencé jeudi soir, la veille du départ, lorsque l’administration américaine est revenue sur sa décision et a refusé le visa de 7 des 12 participants en route pour un voyage d’inspiration aux Etats-Unis. Dans un élan de solidarité, aucun des membres de la délégation n’a quitté le sol belge vendredi. "C’est important de se serrer les coudes dans ces moments-là, déclarait dans la matinée Julie Foulon. Nous ne baissons pas les bras." Ce brusque retournement pourrait s’expliquer par la présence sur une réservation de vol d’un jeune qui n’avait, lui, jamais reçu son ESTA, faute d’avoir pu prouver son attache à la Belgique. "Pourtant, il est propriétaire, il a un enfant et est en train de lancer sa start-up en Belgique, s’étonne un peu Julie Foulon. Il a une sœur aux Etats-Unis. Peut-être ont-ils craint qu’il ne quitte pas le territoire?"