leading story

tuc rail la filiale d’infrabel veut réduire la voilure de 250 emplois

Après Eurostation (filiale de la SNCB) où une procédure Renault a été lancée pour supprimer une quarantaine d’emplois, ce sera bientôt le tour de Tuc Rail, bureau d’ingénierie spécialisé dans l’infrastructure et la technologie ferroviaire. Selon nos informations, sa maison mère Infrabel a présenté récemment un document aux cadres où il est question de ramener les effectifs de 750 à 500 travailleurs. Soit une réduction de 250 emplois. Contacté, Infrabel se refuse à entrer dans les détails précisant qu’il s’agit d’une hypothèse de travail. Mais selon des sources proches du dossier, tout comme Eurostation, Tuc Rail est aussi confronté à une réduction de ses activités en raison de la baisse des investissements ferroviaires.