Publicité
Publicité

Une étude établit la cause des risques de caillots chez AstraZeneca et Johnson & Johnson

Des chercheurs allemands pensent avoir trouvé la cause des rares cas de thromboses qui se sont déclarés chez des personnes après l'injection du vaccin anti-coronavirus à vecteur adénoviral.