edito

Une ouverture en trompe-l'oeil

Les dernières décisions du Comité de concertation permettent de relâcher un peu la pression. Mais elles semblent insuffisantes pour calmer le ras-le-bol des citoyens. Et l'approche de la crise reste hélas inchangée.