leading story

Verbatim

Le président français estime que l’optimisation fiscale pratiquée par les géants de l’internet n’est "pas acceptable".