leading story

Cette euroconstruction aveugle

La sueur (froide) au front, les dirigeants européens jurent que le cas de Chypre est unique et n’est en rien comparable avec la situation dans d’autres pays. Que chaque pays soit différent, voilà qui semble une évidence. Après l’effondrement de l’Union soviétique, Chypre s’était érigée en plaque tournante pour des capitaux russes d’origine parfois très discutable. La question que personne, apparemment, ne se pose, est de savoir comment il se fait que l’île a pu devenir membre de l’Union européenne en 2004, et, quatre ans plus tard, de la zone euro, sans qu’il lui soit demandé d’y mettre un terme. Nous n’avons pas oublié que lorsqu’il avait été admis publiquement que la Grèce avait falsifié ses budgets, le ministre des Finances d’alors avait déclaré fièrement, sans aucun scrupule, qu’en tant que président de l’Eurogroupe de l’époque, il était au courant depuis le début.