Freecaster, le Belge star des catwalks parisiens

©AFP

Dans le petite monde de la haute couture parisienne, toute le monde s'arrache les services de Freecaster. Cette société belge est à la pointe de la diffusion en direct des défilés de la Fashion Week; et ce aux quatre coins du monde.

Place du Trocadéro à Paris. Un podium. Un somptueux défilé du couturier Yves Saint Laurent. Dans la salle quelque centaines de personnes. Derrière les écrans des centaines de milliers de professionnels et d’amateurs assistent établis aux quatre coins du monde assistent à la retransmission en direct de l'événement. A la base de cette retransmission, une société belge: Freecaster

Etablie à Erpent, dans la périphérie namuroise, Freecaster a commencé par la couverture vidéo de sports d’action en direct et à la demande. VTT, skateboard, surf, BMX, MX1, kitesurf, rallye ou vol acrobatique. Son fondateur, Raymond Dulieu, est, lui,  à l’origine du positionnement marketing de la marque Red Bull dans les sports décoiffants.

Début des années 2000, changement de cap.  Freecaster devient un acteur incontounable pour les grands couturiers français: Yves Saint Laurent, l’Oréal, Givenchy, LVMH, Kenzo ou Hermès. Ce secteur représente désormais 60% du chiffre d’affaires annuel (2,3 millions en 2017, + 45%) en France.

Louis Vuitton a été le premier à être convaincu par les avantages de diffuser son défilé de Shanghai sur Facebook (2009) ou d'utiliser des drones et des caméras 4K (ultra haute définition) pour le défilé de Rio (2016). Deux premières mondiales.

Objectif Shanghai

La création et la diffusion de contenus sont devenues des éléments clés du marketing pour les entreprises. Si 800 à 900 personnes assistent à un défilé de mode, des centaines de milliers de vues sont, elles, par les sites internet et autres réseaux sociaux. Ainsi, pour le festival de musique Tomorrowland également diffusé en direct par Freecaster, près de 20 millions de vues ont été enregistrées en deux week-ends. L’effet démultiplicateur en terme de visibilité est donc extraordinaire, ce qui attire les annonceurs. L’intégration de vidéos associée aux réseaux sociaux permet également de faire vivre un événement/une émission avant et longtemps après sa diffusion.

Freecaster assure aussi l’hébergement des sources audio et vidéo de ses clients dans ses deux data center d’Evere et de Lille. Depuis 2016, l’entreprise rediffuse le contenu des 30 chaînes radios et des 3 chaînes télévisées de la RTBF.

D’ici à la fin de l’année, Freecaster (qui emploie 12 personnes) va s’établir à Shanghai . Il souhaite ainsi offrir à ses clients européens de la mode une diffusion de vidéos de qualité, respectant les contraintes techniques et légales chinoises. La société est également à la recherche de partenaires locaux afin d'installer sa technologie dans des data centers locaux. Freecaster table ainsi sur un investissement de plusieurs centaines de milliers d’euros.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content