breaking-news

Interdiction de TikTok aux USA: audience ce dimanche matin

©AFP

Selon l'agence Bloomberg, un juge fédéral a programmé une audience ce dimanche matin pour statuer sur l'interdiction, par les Etats-Unis, de l'application chinoise sur leur territoire, qui doit entrer en vigueur ce dimanche, à minuit.

Fait rare, ce dimanche matin, un juge fédéral a programmé une audience pour décider si les États-Unis peuvent interdire Tik Tok, la très populaire application de partage de vidéos [qui comptabilise 19 millions d'abonnés aux USA]. ByteDance Ltd., le propriétaire chinois de TikTok, a demandé au tribunal de bloquer cette interdiction, qui devrait entrer en vigueur dimanche, à minuit, alors même que la société sollicitait l'approbation du gouvernement U.S. pour la vente d'une participation dans ses opérations américaines à Oracle Corp. et Walmart Inc. sous la pression du président Donald Trump.

L'entreprise chinoise a fait valoir vendredi, documents légaux à l'appui, que l'interdiction bafouerait les défenses constitutionnelles de la liberté d'expression. En août, Donald Trump avait épinglé les risques pour la sécurité nationale, lorsqu'il avait annoncé l'interdiction du réseau largement utilisé par les app stores américains. Le président, qui a également interdit WeChat, propriété de la société chinoise Tencent Holdings Ltd., avait déclaré à ByteDance que sa seule alternative était de vendre son activité américaine TikTok.

Sécurité nationale

Le ministère américain de la Justice soutient que les applications donnent potentiellement au gouvernement chinois un accès aux données personnelles de millions d'Américains. Le gouvernement U.S. a souligné ces préoccupations, ce vendredi, exhortant le juge de district américain Carl Nichols à ne pas décider d'un blocage temporaire.

Les ténors américains s'en réfèrent à l’évaluation du directeur du FBI, Christopher Wray, selon laquelle la Chine représente «la plus grande menace à long terme pour les informations et la propriété intellectuelle de notre pays», raison de l’interdiction de Tik Tok. «L'une des stratégie que la République populaire de Chine utilise pour parvenir à ses fins est la collecte de données de masse», a déclaré le gouvernement américain. ByteDance, fondée en 2012 par Zhang Yiming, a des liens étroits avec le Parti communiste chinois et doit respecter les lois qui l'obligent à coopérer avec le gouvernement chinois, ont encore déclaré les États-Unis.
[traduction d'un extrait de la dépêche Bloomberg du 26/9/20-16h30]

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés