Be Angels capitalise son fonds pour scale-up à 8 millions d'euros

Claire Munck, la CEO de Be Angels, se donne encore 7 mois pour trouver les 7 millions d'euros manquants pour faire monter la cagnotte de Scale II à 15 millions. ©doc

Le fonds Scale II de Be Angels pèse désormais 8 millions d'euros avec l’appui de finance&invest.brussels et 5 nouveaux investisseurs privés. Son objectif est d'atteindre une taille de 15 millions d'euros en 2020 pour financer 10 dossiers de scale-ups belges.

Annoncé par Be Angels en février dernier et lancé officiellement au début de l'été dernier, le fonds Scale II n’est pas encore en action mais vient de recevoir le soutien de Finance.Brussels et d'investisseurs privés dans le cadre d'une augmentation de capital de 1,5m€ amenant la taille du fonds à 8 millions d’euros.

Scale II avait vu le jour le 18 juillet dernier avec un capital initial de 6,5 millions d’euros. Après la Société Fédérale de Participations et d'Investissement (SFPI) et Sambrinvest, qui avaient déjà rejoint le fonds lors du premier closing, c'est un nouvel acteur institutionnel qui se joint à ce nouveau tour de table: finance&invest.brussels, épaulé par cinq nouveaux investisseurs privés.

1 million
d'euros
Le fonds Scale II injectera entre 300.000 euros et 500.000 euros par projet et soutiendra une dizaine de dossiers en quatre ans, avec la possibilité de monter jusqu'à un million d'euros.

L'objectif de l'équipe est d'amener la capitalisation du fonds à 10 millions d’euros d'ici fin janvier 2020, pour atteindre 15 millions d'euros en juillet 2020.

"La prise de participation dans Scale II permet à finance&invest.brussels de soutenir un nouvel acteur sur le marché, s'inscrivant dans la continuité du fonds Scale I et de bénéficier de dossiers qualitatifs concernant des scale-ups en croissance, ce qui nous permet d’envisager des co-investissements", explique Pierre Hermant, CEO de finance&invest.brussels.

Entre business angel et professionnel du venture capital 

L’idée derrière Scale II, c’est de combler un manque dans le financement des scale-ups en Belgique. Ces structures, qui ont déjà fait une ou deux levées auparavant, cherchent généralement des fonds allant de 1 à 5 millions, ce qui n’est pas évident à trouver en Belgique. Be Angels et son armée d’investisseurs s’étaient cantonnés jusqu’ici à des investissements plus restreints et sur des plus jeunes pousses.

Plus de 45 dossiers ont soumis leur candidature à l'équipe de gestion depuis mi-juillet, soulignant la pertinence du fonds et son adéquation par rapport au besoin du marché.
Claire Munck
CEO de Be Angels

Be Angels cherche à se positionner dans un créneau qui se situe entre les business angels, qui investissent généralement entre 100.000 et 500.000 euros au cours de plusieurs levées de fonds, et les acteurs professionnels du venture capital qui, eux, investissent généralement plus de 3 millions d’euros. Ce nouveau fonds, qui se définit comme généraliste, injectera entre 300.000 euros et 500.000 euros par projet et soutiendra une dizaine de dossiers en quatre ans, avec la possibilité de monter jusqu'à un million d'euros

7 mois pour trouver 7 millions d'euros

"Plus de 45 dossiers ont soumis leur candidature à l'équipe de gestion depuis mi-juillet, soulignant la pertinence du fonds et son adéquation par rapport au besoin du marché", détaille Claire Munck, CEO de Be Angels et managing partner du fonds. Elle se donne encore 7 mois pour trouver les 7 millions restants afin de compléter la cagnotte de Scale II et de réaliser les premiers investissements.

 

Finance.Brussels entre au capital de SCALE II au côté d'investisseurs privés dans le cadre d'une augmentation de capital de 1,5m€ amenant la taille du fonds à 8m

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n