La start-up Cowboy met 12 minutes pour lever 1,4 million d'euros

L'entreprise Cowboy a été fondée à Bruxelles en 2017. ©Frédéric Pauwels / HUMA

La start-up de vélos électriques basée à Bruxelles a atteint son objectif de crowdfunding en un temps record. L'argent levé doit servir à financer le développement de la start-up qui compte tripler ses ventes en 2020. Cowboy ne clôture pas pour autant son opération de financement participatif.

Ce mardi à 9 heures, Cowboy lançait sa très attendue campagne de financement participatif. Douze minutes plus tard, l'objectif fixé par la start-up bruxelloise a été atteint: 1,4 million d'euros ont été levés. Peu après 13 heures, la cagnotte flirtait avec les 2,6 millions d'euros avec près de 1.000 contributeurs à la clé. "C'est une énorme surprise. C'était la première fois que nous organisions une campagne de financement participatif et nous ne savions pas à quoi nous attendre", a expliqué le CEO Adrien Roose à l'agence Belga. "L'argent sera investi dans la recherche et le développement de nouveaux produits."

Le spécialiste du vélo électrique avait indiqué la semaine dernière organiser cette campagne sur la plateforme Crowdcube afin de "soutenir ses ambitions en matière de révolution en faveur de la micromobilité". Les fonds récoltés soutiendront ses ambitions en vue de changer les mouvements urbains partout en Europe, en incitant plus de navetteurs à se déplacer à vélo électrique.

L'opération continue 

Cowboy compte tripler ses ventes en 2020. Avant l'action, la société avait déjà décroché des investissements de la part d'Index Ventures et de Hardware Club (un million de livres). La start-up a ensuite ouvert, mardi, sa participation aux 45.000 membres de sa communauté, avant d'inviter le grand public le jeudi 12 décembre à investir à partir de 20 euros et "l'accompagner dans la révolution pour la micromobilité".

©Frédéric Pauwels / HUMA

Cowboy laisse pour l'instant l'action se dérouler et décidera dans les heures ou les jours à venir s'il faut y mettre un terme.

L'entreprise a été fondée à Bruxelles en 2017 et, à ce jour, elle a récolté 13,2 millions d'euros auprès d'investisseurs internationaux pour lancer son premier modèle de vélo électrique connecté à l'automne 2018, avant de rapidement vendre la totalité de son stock en Belgique l'année dernière. En 2019, elle s'est implantée en Allemagne, en France, aux Pays-Bas, en Autriche, au Royaume-Uni, en Espagne et en Italie et a déjà vendu plus de 5.000 vélos, quintuplant son chiffre d'affaires par rapport à l'an dernier. 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés