chronique

Pinterest, le succès du temps pour soi

Journaliste

De réseau de second plan à star de la Bourse, Pinterest est le dernier exemple en date de l'influence des ados sur le monde de la tech.

Honnêtement, je n’avais plus ouvert Pinterest depuis 3 ou 4 ans. Pintequoi? Pin-te-rest. Mais si, le réseau social qui permet de faire des tableaux d’inspiration où l’on "pin", on accroche toutes ses idées déco, mode ou travaux manuels. Après avoir retrouvé mon mot de passe,  je découvre que j’y ai encore un tableau avec des idées de décoration de mariage et un tableau d’inspiration pour l’aménagement d’une nouvelle cuisine. Tous les deux n’ont pas eu un énorme succès auprès des utilisateurs du réseau puisqu’ils n’ont été consultés que… par ma femme. Depuis, plus une visite pour ma part. Srement un peu de rancune, mais la vraie raison est ailleurs. Pinterest a toujours été ce que l’on peut appeler un réseau social "de second plan". C’est sympa et bienveillant, mais on y passe qu’une fois par mois. Et un réseau où l’on ne passe qu’une fois par mois, on l’oublie.

La génération Z fait la loi

Pinterest est un pur produit de la Silicon Valley. Fondé en 2010 par Ben Silbermann, Paul Sciarra et Evan Sharp, le réseau va décoller en 2012 avec une audience plutôt féminine, orienté mode, DIY et inspirations. Majoritairement anglo-saxon, Pinterest est toujours resté dans l’ombre du trio Facebook, Twitter, Instagram, et s’est ensuite fait dépasser par Snapchat et puis par TikTok. Sans faire de bruit, le réseau revendique aujourd’hui 400 millions d'utilisateurs actifs dans le monde. En 2019, ils n’étaient que 300 millions. En un an, la génération Z a "repeuplé" le réseau.

La génération Z, c’est celle qui a fait de TikTok le réseau star de 2020. Elle est en passe de remettre au goût du jour Pinterest.

La génération Z, c’est celle qui a fait de TikTok le réseau star de 2020. Elle est en passe de remettre au goût du jour Pinterest. En quelques mois, le nombre d'utilisateurs issus de cette tranche d’âge (-de 25 ans) a augmenté de 50%.

Pinterest a connu de légères variations de mise en page au fil des ans, mais sa fonctionnalité de base est restée la même: vous voyez une image que vous aimez, vous l’épinglez sur un "tableau" de votre choix, puis partagez ces tableaux avec votre réseau en ligne. Alors pourquoi, ces derniers temps, autant d'utilisateurs plus jeunes, en particulier de jeunes passionnés de mode, sont-ils attirés par la plateforme, allant même jusqu'à faire des vidéos sur Youtube pour raconter ce qu'ils ont découvert sur Pinterest?

Loin de la validation externe d'un TikTok

En comparaison avec d'autres réseaux sociaux, Pinterest ne repose pas sur un modèle de validation externe. Lorsque l'on est sur le site, on prend clairement du temps pour soi, on se retrouve dans une bulle bien loin des notifications des autres réseaux sans pour autant être isolé. C'est un réseau où l’on peut être soi-même sans se sentir obligé de devoir projeter une idée de soi-même aux autres. C'est ce qui change et qui fait mouche auprès de la nouvelle génération, au delà des trouvailles de modes ou de déco que l'on peut y faire. Il s’agit d’une plate-forme très peu clivante, à l'opposé des fil d’actualités anxiogènes de Twitter et Facebook.

Un engouement de la nouvelle génération qui a été suivi en bourse après des résultats exceptionnels au dernier trimestre. Pinterest est entrain de déjouer les pronostics qui le vouait à une vie de réseau secondaire sympathique. Le tout grâce à une génération qui y a trouvé une plateforme plus paisible que les tourmentés Twitter et Facebook ou le trop narcissique TikTok. Comment leur donner tort. Allez, je m’y remets aussi.

Lire également

Messages sponsorisés