chronique

Wiki, la preuve que le net peut aussi être constructif

Journaliste

Wikipédia fêtera ses 20 ans en retravaillant son look. L’encyclopédie numérique est désormais entrée dans le quotidien de tous. Elle est surtout l’une des plus belles réussites d’internet.

Tiens, elle s’appelle comment l’actrice qui jouait dans le film avec Will Smith passé dimanche sur France 2? Il parait que De Croo vient de Flobecq, c’est où ça encore? Alcantara, avant de signer à Liverpool, il a joué où? Damso, il a quel âge en fait? En une semaine, voilà quelques-unes des profondes réflexions qui ont pu vous passer par la tête. À moins d’être à côté d’un cinéphile, d’un prof de géo, de Jürgen Klopp et d’un rappeur belge, vous êtes sûrement passé par la case internet pour répondre à vos innombrables interrogations existentielles. Les réponses trouvées n’ont sans doute pas changé votre vie. Elles sont même peut-être déjà sorties de votre tête. Une chose est en revanche fort probable: si vous avez posé la question à votre ami Google, il vous a sûrement renvoyé chez son pote Wikipédia. Le manège dure maintenant depuis bientôt 20 ans. Et pour souffler ses bougies, le site a décidé de donner un coup de jeune à son look datant encore des années 2010. Pas de révolution à attendre mais quelques petites touches de modernité, histoire de rester dans le coup sans choquer les habitués. Et en deux décennies, ils sont un paquet à avoir pris l’habitude de passer par le jeune adulte dès la moindre interrogation.

L’outil n’est pas une science

54 millions d’articles dans plus de 300 langues, le site est costaud. Wikipédia est devenu un sérieux allié de nos mémoires. Au point d’éclipser progressivement des étagères son principal concurrent en version papier jauni et couverture en cuir. Ses détracteurs le crient toutefois à l’envi, le site est loin d’être parfait. Tentatives de manipulation sur certains sujets, informations erronées, voire parfois totalement inventées, les exemples de ratés existent. Certains ont d’ailleurs fait pas mal parler d’eux comme celui de la page sur Leophane, un savant grec dont on ne connait presque rien mais dont la bio avait largement été gonflée par un journaliste du Monde. L’homme souhaitait montrer les limites du système. Gagné.

Forcément, on peut tricher. Mais on préfère se dire qu’on peut surtout en profiter pour faire ressortir ce qu’il y a de mieux dans le savoir de chacun.

Il n’empêche, la création de Jimmy Wales et Larry Sanger est probablement avec les vidéos de chat, l’une des plus belles réussites d’internet. Car Wikipédia est un outil idéal pour se familiariser avec un paquet de sujets. Mais aussi et surtout, parce que son processus de création est un exemple. Depuis sa création, Wikipédia a conservé son principe de collaboration. Chacun est donc libre de créer, modifier, mettre à jour n’importe quel article. Forcément donc, on peut tricher. Mais on préfère se dire qu’on peut surtout en profiter pour faire ressortir ce qu’il y a de mieux dans le savoir de chacun. Prouver que le système à ses limites, c’est surtout rappeler que Wikipédia est un outil et certainement pas une science. S’interroger sur les sources citées, ses auteurs, la fiabilité des propos, fait partie de la bonne utilisation du site. Il y a sûrement une page Wikipédia pour vous expliquer ça.

Lire également

Messages sponsorisés