analyse

Le debrief de la keynote d'Apple

©REUTERS

Apple a dévoilé une série d'améliorations pour ses produits dont un boîtier multimédia Apple TV repensé pour la quatrième fois. Petit hic, la version néerlandaise n'est pas prête pour le marché belge et les fans de la marque devront s'armer de patience. Les modèles présentés ce mercredi semblent aussi avoir laissé sur leur faim commentateurs et les investisseurs.

1. Apple TV

Mauvaise nouvelle pour les Belges, le dernier boitier Apple TV ne sera pas disponible dans le pays avant un certain temps. Selon le quotidien Le Soir, des tests doivent encore être effectués sur la reconnaissance vocale de la langue néerlandaise par Siri. Tant que ces tests ne montrent pas concluants, l'Apple TV sera introuvable dans nos contrées. Les francophones souhaitant tout de même l'obtenir devront ruser et voyager pour aller chercher le boitier en France.

©Bloomberg

©Bloomberg

2. iPad Pro

Sacrilège ou tentative d'ouverture, la démonstration de l'iPad Pro et de son clavier sur le programme Office, chasse gardée du concurrent de toujours Microsoft, a laissé plus d'un observateur pantois. Office et le clavier étaient en effet bannis du temps de Steve Jobs lors de la première présentation de la tablette en 2010. Cinq ans plus tard, Tim Cook semble vouloir changer les habitudes de la maison et le modèle pro ressemble beaucoup à celui développé par Microsoft.

3. Une nouvelle manière d'acheter

Apple a également présenté une série d'évolutions pour son produit vedette, l'iPhone. Mais là où l'innovation était la plus surprenante, c'est dans la politique de prix de la marque américaine.

Exemple, l'iPhone 6S et le 6S Plus ne seront dans un premier temps pas disponibles autrement que dans leurs versions les plus performantes, fini donc les modèles embarquant moins de mémoire ou moins d'applications. Nouveauté aussi dans le mode de paiement. Avec son "iPhone Upgrade Plan", le groupe californien invite les utilisateurs à se munir d'un abonnement mensuel d'une trentaine d'euros (32,41 dollars) grâce auquel chaque année l'abonné pourra bénéficier de l'iPhone le plus récent et changer par le cas échéant d'opérateur. Un prix qui correspond au prix du téléphone accompagné de l'assistance technique Apple Care pendant 24 mois.

4. Les opérateurs télécoms attendent Apple au tournant

Le principe de la vente couplée est également revu et corrigé par Apple. D'application en Belgique depuis quelque temps, il permet d'acheter un téléphone à un moindre prix à condition de souscrire un abonnement d'une durée et d'un plan tarifaire précis. La politique qu'Apple tente de mettre en place risque du coup de faire grincer des temps chez les opérateurs télécoms. Ces derniers, qui ne sont d'ailleurs pas étrangers au succès du mastodonte américain, ont toujours du mal à accepter le coup de la carte sim Apple lancée l'an dernier pour les iPad. Elle permet de changer d'opérateur en fonction des offres data les plus intéressantes. Une carte similaire pour les téléphones est dans le pipeline chez Apple.

Ces changements de cap dans la politique tarifaire d'Apple arrivent aussi à un moment où la firme essaie de multiplier ses sources de revenus. Le but est de se prémunir de la baisse constatée des ventes de ses produits. Dans la niche de la téléphonie mobile, où la concurrence est féroce, Apple constate que les consommateurs mettent à présent plus de temps avant de remplacer leurs iPhone. En 2010, la durée moyenne de vie d'un iPhone pour un utilisateur était de 18,2 mois. A présent, elle s'établit à 26,3 mois. 

> Pour encore plus d'informations, relisez notre live

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect