Un astéroïde venu d'ailleurs traverse le système solaire

©EPA

Un étrange objet, peut-être interstellaire, traverse le système solaire... pour ne plus y revenir. Il est passé à 24 millions de kilomètres de la terre.

Une petite comète ou astéroïde susceptible d'être étrangère au système solaire a été aperçue le traversant par des scientifiques à la recherche du premier visiteur interstellaire observé depuis la Terre.

Le mystérieux objet, identifié pour le moment sous le nom de A/2017 U1, a été découvert ce mois-ci par un chercheur de l'Université de Hawaï doté d'un système perfectionné de télescopes pour scruter l'univers à la recherche de tels phénomènes.

"Nous attendions ce jour depuis des décennies", a déclaré Paul Chodas, directeur du centre d'études des objets proches de la Terre de la Nasa, à Pasadena, en Californie.

"Des théories conçoivent depuis longtemps l'existence de tels objets - des astéroïdes ou des comètes se déplaçant entre les étoiles et passant à l'occasion par notre système solaire - mais c'est la première détection du type", a-t-il ajouté.

L'amas, d'un diamètre de 400 mètres, a été rapidement repéré par les scientifiques en raison de sa trajectoire inhabituelle.

En provenance de la constellation de la Lyre, au-dessus de l'orbite elliptique suivie par les planètes et les astéroïdes gravitant autour du soleil, l'objet est passé le 2 septembre sous ce plan elliptique, juste à côté de l'orbite de Mercure, avant d'opérer un virage serré, happé par la gravité du soleil.

Il s'est approché le 14 octobre à environ 24 millions de kilomètres de la Terre.

"Il se déplace extrêmement rapidement et sur une trajectoire telle, que nous sommes en mesure de dire avec assurance que cet objet est en passe de sortir du système solaire pour ne plus y revenir", a déclaré Davide Farnocchian, membre du même laboratoire de la Nasa à Pasadena.

Les astronomes suivent attentivement la traversée de A/2017 sur leurs télescopes dans l'espoir d'utiliser les données enregistrées pour confirmer son origine interstellaire et tenter d'élucider sa composition.

Si l'objet est formellement identifié comme le premier élément venu d'autres étoiles détecté depuis la Terre, une nouvelle nomenclature devra être convoquée pour le nommer par l'Union astronomique internationale (UAI), soulignaient les scientifiques.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés