7 millions d'euros d'aides à la presse francophone

La Communauté française a approuvé la répartition des aides à la presse écrite. Elles parviendront plus tôt aux éditeurs cette année.

Le gouvernement de la Communauté française a approuvé la répartition des aides écrites à la presse quotidienne francophone pour 2010. Le paiement sera effectué dans le courant du mois de juillet. Les éditeurs se partageront 6,969 millions d’euros contre 6,986 un an plus tôt. Un quasi statu quo, faute d’indexation.

A l’exception de 2009 où un système d’avance exceptionnel avait été instauré (et que seul IPM, éditeur de "La Libre Belgique" et de la "DH" avait sollicité), les éditeurs bénéficieront de cette aide près de six mois plus tôt que d’habitude. Une bonne nouvelle en cette période tendue pour leur trésorerie. 

Tant les éditeurs que la Communauté française ont fourni l’effort nécessaire pour accélérer le paiement. Les éditeurs ont rentré leur dossier de demandes d’aide plus tôt que d’habitude et l’administration a accéléré leur analyse sur base de ces chiffres provisoires. Ceux-ci son t en effet basés, entre autres, sur des comptes non encore audités. En cas de défaillance, les éditeurs pourraient être contraints de rembourser tout ou partie de ces aides.

Rappelons que ces aides sont attribuées sur base d’un certain nombre de critères comme les ventes des journaux, le nombre de journalistes salariés, etc.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés