Le startup studio bruxellois Barefoot lève 1 million d'euros

Au centre, le fondateur Augustin van Rijckevorsel ©Barefoot Studio

La pêche au financement a été bonne pour la start-up âgée d'à peine un an. Les fonds ont été principalement récoltés auprès de 'Family offices' ainsi que chez ING. Ils permettront à la société, qui a pour vocation de résoudre les problèmes d'autres entreprises par la création d'application , de poursuivre sa croissance rapide.

En février dernier, nous vous parlions dans nos colonnes, d'une société qui se lançait dans la vaste thématique de la "résolution de problèmes" avec l'ambition de "professionnaliser" le lancement des start-ups. A ce moment Barefoot avait déjà lancé sa première levée de fonds pour faire passer ses effectifs de 1 à 25 personnes, avec notamment les arrivées de Tanguy Biart et de Hugo Mahieu, qui ont quitté leurs emplois pour devenir CEO et CFO respectivement.

Leur mission: transformer le concept en une pépinière d’entreprises innovantes. Mission accomplie pour Tanguy Biart, un ancien de chez bpost, qui évoluera à présent vers une fonction d’administrateur non exécutif, étant remplacé au poste de CEO par le fondateur Augustin van Rijckevorsel.

"Le modèle de startup studio a pour vocation de professionnaliser le secteur du numérique en aidant les entreprises à innover avec davantage d’agilité."
Augustin van Rijckevorsel
Fondateur de Barefoot

Ce jeudi, Barefoot annonce qu'il est parvenu boucler avec succès un tour de financement qui a dépassé le million d’euros. "Les fonds levés ont en outre conduit au recrutement d’Alain Pécourt au poste de directeur de la technologie", explique la start-up dans son communiqué en précisant que l’engagement de "nouveaux talents qui auront pour tâche de commercialiser les solutions existantes, en Belgique, mais également déjà dans les pays voisins" sera aussi assuré par cette nouvelle levée de fonds.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés