Plus d'un Belge sur 2 lit quotidiennement un journal

©rv doc

Attendu depuis deux ans, la nouvelle étude d’audience de la presse du CIM indique que chaque jour près de 5,5 millions de Belges ont un contact quotidien avec un journal, quel que soit son format.

L’accouchement fut difficile. Après plus de deux ans d’attente la nouvelle étude d’audience de la presse du CIM est enfin rendue publique. Cette étude ne mesure non pas les ventes des journaux et magazines, mais bien le nombre de lecteurs de ces titres qu’ils les consultent en version papier, digitale ou via  leur site internet.

Précautions d’usage: même si certains ne pourront s’en empêcher, la comparaison avec les précédentes éditions de l’étude n’a pas lieu d’être. La méthodologie de l’étude a en effet sensiblement changé. L’institut de sondage (Ipsos) est nouveau, la période d’enquête plus courte, la structuration des questions différente, etc. Seuls le nombre de personnes interrogées (10.000) et le mode d’enquête en face à face sont identiques.

5.464.160
Les "newsbrands" (journaux d'information en version papier ou numérique) touchent quotidiennement 5.464.160 Belges, soit 56% de la population âgée de 12 ans et plus, relève jeudi le CIM dans sa première étude presse publiée depuis deux ans.

L’étude livre deux types de données. D’une part, les 'print+', soit les personnes qui lisent le journal payant: format papier, digital (PDF, application) ou site Web. De l’autre, la consultation gratuite de sites Web et applications. L’ensemble forme le 'total brand', c’est-à-dire l’audience totale de la "marque média".

Résultats: 81% de l’audience de la presse quotidienne est payante, accaparant 4,429 millions de Belges chaque jour. 19% est gratuite, via le Web uniquement, soit 1,035 millions de lecteurs. Le "total brand" s’élève à 5,464 millions de personnes, soit 58% de la population belge âgée de 12 ans et plus. En clair, près de 6 Belges sur 10 cumulent les différents supports pour lire le journal. A noter que le Web accapare à lui seul 2,293 millions de personnes, soit: 1,258 millions de lecteurs payants et 1,035 million de gratuits. Bien évidemment, les lecteurs payants consultent aussi les sites gratuits, ce qui entraîne des duplications d’audience. Si bien que le Web pèse 42% de l’audience.

Par titres, le journal francophone le plus lu est Sudpresse (La Meuse, La  Nouvelle Gazette, la Capitale…) avec 656.702 lecteurs "total brand" par jour, devant Le Soir (556.443), L’Avenir (539.515), La DH (535.185), La Libre (301.685) et L’Echo (72.003), qui contrairement aux autres journaux cible la niche des 'décideurs'. Côté flamand, Het Laatste Nieuws accapare plus de 2 millions de lecteurs par jour, De Tijd (édité, comme L’Echo, par Mediafin) séduisant 186.796 lecteurs par jour. 

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content