Bénéfice de 15 millions d'euros pour Roularta

L’entreprise de médias Roularta a réalisé un bénéfice net de 15,1 millions d’euros sur les six premiers mois de l’année, contre une perte de 10,8 millions sur la même période un an avant.

Le groupe belge de médias Roularta est revenu aux bénéfices au premier semestre, grâce à une amélioration du marché publicitaire et à la maîtrise des coûts, selon des résultats publiés jeudi.
Roularta a dégagé un bénéfice net semestriel de 15,1 millions d'euros, contre une perte de 10,8 millions un an plus tôt, pour un chiffre d'affaires en hausse de 0,8% à 361,7 millions.

"La restructuration réussie (menée l'an dernier en France et en Belgique, avec l'objectif d'économiser 30 millions d'euros NDLR), la poursuite des efforts de maîtrise des coûts et le renforcement des marques et titres existants, d'une part, et le développement de marques et titres nouveaux, d'autre part, ont contribué à la réalisation de ces bons résultats", a commenté le groupe dans son communiqué.

La division médias imprimés a vu son chiffre d'affaires reculer de seulement 0,9% à 278,3 millions d'euros, après des baisses à deux chiffres au plus fort de la crise. Roularta y voit la "fin (de) la tendance baissière".
Les revenus publicitaires des publications gratuites ont encore diminué de 3,4%, à cause d'un "repli des annonces d'emplois", et ceux des magazines de 1,5% (à comparer toutefois à -24% sur l'ensemble de l'année 2009).
"La crise a atteint son apogée en avril/mai 2009", commente Roularta.

La "hausse vigoureuse" des recettes internet (+20,5%), dont le montant n'est pas indiqué, a selon le groupe compensé le recul de la publicité, tandis que les ventes au numéro et les abonnements affichent une hausse en Belgique comme en France, de 1,2% au total.
En France, Roularta observe aussi "une décélération de la baisse du chiffre d'affaires publicitaire" et au final "une légère croissance", de 0,7%.
Dans les médias audiovisuels (chaîne VTM, Canal Z), les revenus publicitaires sont en revanche en "hausse sensible" et le chiffre d'affaires total a progressé de 6,5% à 85,2 millions d'euros.

Pour le reste de l'année, Roularta se montre prudemment optimiste.
"Si les mois d'été sont traditionnellement plus calmes en termes de chiffre d'affaires, une amélioration n'en est pas moins perceptible", indique-t-il.
Il juge aussi "prometteurs" les derniers chiffres des activités françaises, "mais l'instabilité des marchés occulte toujours la visibilité en ce qui concerne le marché publicitaire".

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés