Bénéfice en chute libre pour Sanoma

Le groupe prévoit des ventes nettes pour l'année au même niveau qu'en 2010 et un bénéfice d'exploitation en diminution.

Le groupe de médias finlandais Sanoma, un des principaux éditeurs de magazines en Europe présent en Belgique par le biais de les magazins "TeleMoustique", "Femmes D'aujourd'hui" et autre "Gael", a annoncé vendredi un bénéfice net au 2e trimestre en chute de 59%, alors que la compagnie peine à s'installer dans le paysage du numérique.

En Belgique,  Sanoma a en alliance avec De Vijver et Corelio acquis les chaînes flamandes VT4 et VijfTV

Le bénéfice net a enregistré un recul à 97,5 millions d'euros (138 millions de dollars) alors qu'il était à 235,4 millions d'euros à la même période en 2010.

Les ventes qui étaient de 715,4 millions d'euros au deuxième trimestre 2010 ont baissé pour s'établir à 689,7 millions d'euros et le bénéfice opérationnel à reculé de 54% à 121,3 millions d'euros.

"Nous avons réussi à développer notre activité numérique et atteindre les consommateurs, mais cela n'a pas suffi à compenser les pertes du développement des médias classiques. Par conséquent nous ne pouvons être satisfaits de nos résultats du deuxième trimestre", a indiqué Harri-Pekka Kaukonen, le président du groupe dans un communiqué.

Sanoma a déclaré que ses nouvelles opérations dans le numérique font partie de sa stratégie afin de moins se reposer sur les -médias classiques-, et souligne également une restructuration de ses unités d'affaires.

"La nouvelle structure va nous aider à intensifier nos efforts dans les opérations numériques", a déclaré Kaukonen.

Le groupe prévoit des ventes nettes pour l'année au même niveau qu'en 2010 et un bénéfice d'exploitation en diminution.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés