Publicité

Bloomberg lance un service payant pour particulier

Le groupe Bloomberg est né en 1981 à l'initiative de Michael Bloomberg ©AFP

Bloomberg va lancer une offre payante destinée aux particuliers, un virage pour le groupe dont le modèle était entièrement construit sur le service aux professionnels.

Bloomberg a annoncé l'arrivée d'une offre payante destinée aux particuliers, un virage pour le groupe dont le modèle était entièrement construit sur le service aux professionnels.

L'entreprise fondée en 1981 par Michael Bloomberg a bâti son succès sur ses terminaux, qui proposent des informations financières en temps réel aux professionnels.

→ Une offre déjà très diversifiée

En 1990, le groupe a élargi son offre en créant Bloomberg Business News, devenant une agence de presse, avec une présence aujourd'hui mondiale, toujours selon un modèle orienté vers les entreprises et les clients professionnels.

Il a également lancé une chaîne de télévision, une radio et racheté, en 2009, le magazine BusinessWeek.

Avec l'émergence d'internet, Bloomberg a développé un site et des applications permettant aux particuliers d'accéder gratuitement à une partie de l'information produite par son agence de presse, à l'instar d'autres agences majeures comme l'Associated Press, Reuters et l'AFP.

→ Alors, qu'est-ce qui change?

34,99
USD/mois
L'offre de Bloomberg destinée aux particuliers coûtera 34,99 dollars mensuels

Mercredi, le groupe a annoncé le lancement d'une offre payante destinée aux particuliers, qui comprendra notamment, moyennant 34,99 dollars mensuels, un accès aux applications mobiles, au site Bloomberg.com, à la chaîne Bloomberg TV.

Plus aucune application ne sera totalement gratuite, mais Bloomberg permet néanmoins encore l'accès à 10 articles gratuits par mois, seuil au-delà duquel l'abonnement payant sera nécessaire.

Le groupe estime produire "du contenu (éditorial) dont nous pensons qu'il mérite que l'on paye pour y accéder", ont expliqué Justin Smith, le directeur général de Bloomberg Media Group, la branche médias, et John Micklethwait, rédacteur en chef de Bloomberg, dans une lettre destinée mercredi aux employés du groupe mais rendue publique.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés