Candy Crush: plus de 7 milliards pour une poignée de bonbons

Bloomberg ©Bloomberg

Le prospectus est publié. King Digital Entertainment, le créateur de Candy Crush, veut introduire ses titres en Bourse entre 21 et 24 USD.

Le groupe britannique King Digital Entertainment, créateur du jeu vidéo à succès Candy Crush Saga, veut introduire ses titres à la Bourse de New York entre 21 et 24 dollars, selon un document transmis mercredi à l'autorité boursière américaine (SEC).

Le groupe avait annoncé le 18 février son intention de se coter à Wall Street afin de lever des capitaux frais pour poursuivre son développement.

King se valorise donc ainsi à 7,56 milliards de dollars (5,45 milliards d'euros) au plus haut.

A savoir

Retrouvez le prospectus de l'IPO de King

La société basée à Dublin précise, dans son prospectus d'introduction, qu'elle émettra 15,5 millions de titres, tandis que ses actionnaires, dont le fonds Apax Ventures, vendront 6,7 millions d'actions existantes.

L'IPO sur le New York Stock Exchange permettrait à King, qui sera inscrit à la cote avec le symbole "KING", de lever 532,8 millions de dollars au prix maximal.

Le succès de Candy Crush

Le succès de Candy Crush

→ Candy Crush Saga a été l'application la plus téléchargée en 2013 et également celle qui a réalisé le plus gros chiffre d'affaires. L'application est gratuite mais le joueur doit mettre la main au portefeuille s'il veut accéder à certaines options ou disposer de plus de "vies" dans le jeu. Le jeu a été téléchargé plus de 500 millions de fois depuis son lancement en 2012.

→ King, fondée en Suède en 2003, propose 180 jeux en 14 langues disponibles sur téléphones mobiles, sur Facebook et sur son propre site. Toutefois, Candy Crush représente les trois quarts environ de son chiffre d'affaires. Celui-ci a atteint 1,88 milliard de dollars l'an dernier, plus de 10 fois le chiffre d'affaires de 2012.

→ La société affirme qu'au total, ses produits sont joués plus d'un milliard de fois par jour dans le monde.



JPMorgan Chase, Crédit Suisse et BofA Merrill Lynch sont les chefs de file de l'IPO.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés