Gabriel Fehervari rebondit dans l'image aérienne

©Photo News

Moins de six mois après la faillite d’Alfacam, Gabriel Fehervari, son fondateur, fait son retour. Il vient de s’associer au groupe français Atlantic Media pour créer la SA Wordlinx.

Moins de six mois après la faillite d’Alfacam, le groupe de services audiovisuels anversois qu’il avait créé en 1987, et au lendemain de la reprise de l’entreprise par Videohouse et AED Rent, Gabriel Fehervari fait son retour.

Il vient de s’associer au groupe français Atlantic Media pour créer la SA Wordlinx. Détenant un capital de 600.000 euros dont un quart apporté par Gabriel Fehervari, la société est basée à Zandhoven en région anversoise. Son objet est très large. Cela va de la captation aérienne de contenus audiovisuels aux services aéroportuaires en passant par la gestion de flottes d’avions, hélicoptères, etc. "L’essentiel des activités sera consacré à la captation d’images aériennes pour les retransmissions sportives: cyclisme, marathon, triathlon…", résume Gabriel Fehervari contacté vendredi.

A l’origine de cette activité, il y a l’avion que possède la société de management de Gabriel Fehervari. Cette société louait ses services à Alfacam lorsqu’elle assurait la captation de grandes compétitions sportives. Quant à l’objet social très étendu, Gabriel Fehervari le justifie par la nature même de l’activité: "Lorsque cet avion ne sera pas utilisé, nous pourrons le louer, nous avons aussi besoin de carburant et donc de facilités dans les aéroports, etc.", détaille l’ex patron d’Alfacam.

N°1 en France

Le partenaire de Fehervari dans Worldlinx n’est pas le premier venu . Originaire de Vendée, Atlantic Media, mieux connu sous le nom d’AMP Visual TV, est considéré comme le n°2 français de la prestation technique pour la télévision. Assez comparable à l’Alfacam de la grande époque, il estespécialisé dans las tournage en HD et en relief, il possède plusieurs studios, des cars de régie et assure la captation d’environ 70% des retransmissions sportives en France.

A son actif, des matches de Ligue des Champions, les 24H du Mans, le Vendée Globe, les spectacles de l’Opéra de Paris et de la Scala de Milan, les Francofolies de La Rochelle, et des émissions de télé comme Le Grand Journal de Canal + Vivement Dimanche ou Ford Boyard sur France 2. Indépendant, le groupe réalise environ 100 millions d’euros de chiffre d’affaires et emploie 400 personnes.

Les fondateurs de Wordlinx détailleront leurs ambitions le 14 octobre à Monaco dans le cadre du Sportel, le marché international des programmes télévisés sportifs, rendez-vous incontournable du secteur. J.-F. S.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés