Les hackers de Facebook voulaient s'enrichir

©ANP XTRA

Facebook pense que le piratage massif de données personnelles révélé récemment a été orchestré par des "spammers" à des fins financières et non par un pays à des fins politiques. Les escrocs cherchaient à gagner de l'argent avec des pubs de type "spams" et n'étaient visiblement pas des pirates à la solde d'un pays étranger.

Les auteurs de la cyberattaque dont Facebook a été victime fin septembre sont des hackers qui se présentaient comme une société de marketing numérique, selon le Wall Street Journal, citant des personnes informées de l'enquête interne menée par le réseau social.

Facebook a bien confirmé la semaine dernière que les pirates informatiques avaient eu accès aux comptes d'une trentaine de millions d'utilisateurs et qu'ils avaient dérobé des données de 29 millions d'entre eux, soit la pire cyberattaque jamais subie par la firme américaine.

Selon le Wall Street Journal, l'enquête interne menée par Facebook a permis d'établir qu'il ne s'agissait pas de hackers soutenus par un Etat mais de pirates informatiques ayant un objectif pécuniaire et qui se sont présentés comme une société de marketing numérique. Les antécédents de ces hackers étaient connus de l'équipe de sécurité de Facebook, ajoute le journal, citant des sources internes à la société.

Facebook a dit dans un courriel à Reuters qu'il collaborait avec le FBI dans cette affaire. Le réseau social avait déclaré avoir réparé la faille dès qu'il la découverte le 25 septembre dernier.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect