Les quotidiens francophones perdent des lecteurs, mais L'Echo reste stable

Quand les journaux quittent l'imprimerie, au petit matin... © Lieven Van Assche ©CREDIT: Lieven Van Assche

Les ventes des quotidiens francophones sont à nouveau en baisse, selon les derniers chiffres du CIM. L'Echo est le seul à se maintenir. Et du côté néerlandophone, De Tijd progresse clairement.

L'ensemble des quotidiens francophones ont vu leur diffusion payante (papier et numérique) baisser, de 2,87% sur base annuelle, au deuxième trimestre 2013, ressort-il vendredi des chiffres du Centre d'Information sur les Médias (CIM). Les journaux du groupe SudPresse restent les plus vendus en Belgique francophone, malgré une baisse de 2,68%.

Les quotidiens francophones ont perdu, en moyenne, plus de 11.100 acheteurs par rapport au deuxième trimestre de 2012, pour s'établir à 375.597. A l'échelle de la Belgique, la baisse est de 1,43% (-18.778), avec un total de 1,298 million d'acheteurs.

• Les journaux du groupe SudPresse restent numéro 1 côté francophone, avec 101.085 acheteurs (-2.779). Suivent L'Avenir (86.692, -2.172), Le Soir (78.030, -1.631), La Dernière Heure (53.717, -3.385), La Libre Belgique (39.213, -677) et L'Echo (16.860, -22).

• Côté flamand, le trio de tête est composé de Het Laatste Nieuws (286.708, -1.000), Het Nieuwsblad (256.328, -2.196) et De Standaard (99.086, +301). Ce dernier fait d'ailleurs partie, avec De Tijd et De Morgen, des seuls quotidiens belges qui enregistrent une hausse de leur diffusion payante, respectivement de +0,3%, +1,28% et +0,07%.

  Il ressort enfin des chiffres du CIM que la presse quotidienne, à l'échelon national, voit sa diffusion totale mesurable en version papier reculer de 55.180 sur base annuelle, passant de 1,579 million de quotidiens diffusés au deuxième trimestre 2012 à 1,524 million pour la même période en 2013.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés