Les ventes de magazines à nouveau en recul

©pN

De la presse télé à la presse people en passant par les féminins et les news magazines... tous les segments du marché sont en difficultés.

A l’instar de la presse quotidienne, la presse périodique vit également une période difficile. Selon les chiffres du CIM, ses ventes ont encore baissé en 2012, ceci dans tous les segments du marché. Les hebdomadaires baissent de 2,8%, les mensuels de 3,1% et les bimestriels de 1%; seuls les bimensuels sont stables (-0,2%). 

Du côté des hebdos, la chute est plus forte pour les titres néerlandophones (-3,5%) que francophones (-2,3%) en raison de l’effondrement de titres emblématiques comme "Humo" (-15%) "P-Magazine" (-19%) et "Dag Allemaal" (-10%) ce dernier restant le premier titre de la presse belge avec 367.000 exemplaires vendus. 

Dans le sud, les plus touchés sont "Moustique" (-15% à 72.400 exemplaires) et "Ciné Télé Revue" qui, en recul de plus de 7%, passe sous la barre des 300.000 exemplaires, tout en restant le plus gros vendeur de la presse francophone. C’est d’ailleurs toute la presse télé qui boit la tasse. 

Même constat pour la presse féminine — "Flair", "Femmes d’Aujourd’hui" et "Elle Belgique" sont en baisse — et pour les magazines d’information, à l’exception du binôme "Trends-Tendances" (+ 3%). Sont en effet en recul: "Le Vif L’Express" (-4,8% à 66.700 exemplaires), le "Soir Magazine" (-0,9%) et même "Paris Match Belgique" qui était un des rares titres à progresser ces dernières années. Il perd 1,1% à 47.500 exemplaires.

Ce dernier, que l'on peut aussi classer dans la presse people, illustre les difficultés de ce segment où "Public" (21.109) est l'hebdomadaire le plus touché (- 23%) alors que "Point de Vue" (29.860) chute de 5%.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés