Mozilla lance une fonctionnalité qui empêche Facebook de vous pister

©RV DOC

L’extension "Facebook Container" de Mozilla Firefox permet à ses utilisateurs d’"isoler" Facebook, qui ne pourra plus collecter vos données en dehors de ses propres pages.

En plein scandale Cambridge Analytica, qui entraîne dans sa chute Facebook , le navigateur Mozilla Firefox a trouvé le moyen de protéger les données privées de ses utilisateurs. Non pas en appelant au boycott du réseau social comme beaucoup d’autres l’ont déjà fait, mais en lançant une nouvelle fonctionnalité.

"Facebook Container", de son nom, vise à empêcher Facebook de collecter les données de navigation des utilisateurs de Mozilla Firefox sur d’autres sites. Concrètement, Facebook est isolé et ne pourra plus collecter les données des utilisateurs de Firefox que sur son propre site.

Mozilla travaillait depuis deux ans sur cette fonctionnalité,  qui vise précisément Facebook, alors que d’autres plateformes traquent aussi les données de leurs utilisateurs: Twitter, LinkedIn, Google, etc.

Le navigateur justifie ce choix par les révélations sur Cambridge Analytica, dans un communiqué: "A la lumière des dernières révélations sur la façon dont les données personnelles sont exploitées, nous avons créé un module complémentaire pour répondre à la demande croissante d’outils qui aident à protéger la vie privée et la sécurité des internautes."

Comment fonctionne l’outil ?

Facebook Container est en fait une barrière entre le réseau social et le reste du web. Les algorithmes de Facebook ne peuvent plus pister les faits et gestes des internautes ni collecter les données issues d’autres sites internet que le sien. Cette extension de Mozilla devrait bloquer les publicités ciblées sur votre compte Facebook.

Après Tesla, Playboy quitte aussi Facebook

Elon Musk annonçait la semaine dernier supprimer les pages Facebook de ses entreprises ainsi que son compte privé. Ce mercredi, c'est au tour de Playboy de quitter le réseau social. 

"Les récentes nouvelles concernant la prétendue mauvaise gestion des données des utilisateurs par Facebook ont solidifié notre décision de suspendre notre activité sur la plateforme pour le moment […] il y a plus de 25 millions de fans qui interagissent avec Playboy via nos différentes pages, et nous ne voulons pas être complices en les exposant aux pratiques rapportées."

Petit bémol, cette fonctionnalité rend indisponibles plusieurs services de Facebook comme les boutons de partage.

"Les pages que vous visitez sur le web peuvent en dire long sur vous. Elles permettent de savoir où vous vivez, quels sont vos loisirs ou vos opinions politiques. Ces informations circulent de manière invisible et il est souvent impossible de déterminer quand elles sont partagées", explique Mozilla qui affirme, grâce à son extension, "donner aux internautes des outils qui les aident à protéger leurs données".

Mozilla avait déjà annoncé le 22 mars qu’elle ne vendrait plus de publicités sur le réseau social.


Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés