Simenon: Meusinvest veut acheter les droits

L’invest liégeois et ING s’associent à un projet porté par le fils du grand écrivain pour racheter les droits cinématographiques. Chorion, le groupe anglais qui les détient, est en liquidation.

Les droits d’exploitation des œuvres littéraires (édition, production de films, etc.) du grand écrivain liégeois et belge Georges Simenon seront-ils bientôt de retour à Liège? Selon nos informations, John Simenon, son fils, a élaboré un projet de rachat des droits détenus actuellement par la société anglaise, Georges Simenon Limited (GSL). Celle-ci est détenue à 85% par le groupe britannique Chorion (il a racheté les droits à la famille Simenon en 2001), les 15% restants sont aux mains de John Simenon (10%) et son frère (5%). Le groupe Chorion est aujourd’hui en liquidation et a lancé une procédure de cession de ses actifs. Parmi ceux-ci, on retrouve, outre les droits de Georges Simenon, également ceux d’Agatha Christie (Hercule Poirot, Miss Marple, etc.) et d’Enid Blyton (Oui-Oui, Le Clan des Sept ou Le Club des Cinq).

Une opération à 2,54 millions d’euros

Pour racheter les droits des œuvres de son père, John Simenon projette la création de la SA Georges Simenon. Co, dont le siège social sera situé à Liège. Elle sera dotée d’un capital de 1,15 million d’euros. Sa vocation: devenir le holding de toutes les activités liées à l’exploitation des droits de Georges Simenon. "Pour la Belgique et la région liégeoise, il s’agit d’une opportunité unique de récupérer une valeur certaine du patrimoine liégeois. Les différents projets liégeois de John Simenon relatifs à la mémoire de son père et à ses oeuvres (Centre Simenon, etc.) seront également valorisés et favorisés par le retour des droits dans une structure liégeoise", justifient les promoteurs dans un document dont nous avons eu connaissance.

Le prix proposé par John Simenon pour le rachat de 100% des droits à Chorion s’élève à environ 2,54 millions d’euros (évaluation certifiée par Deloitte). Meusinvest a marqué son accord pour une intervention financière de 1,25 million d’euros, dont 250.000 euros en capital et un million d’euros en prêt subordonné. La banque ING a également participé au tour de table et a accepté de consentir un prêt de 700.000 euros.

John Simenon a convaincu des éditeurs français, italien et allemand de monter à bord. Ensemble, ils débourseront environ 900.000 euros. "Le dossier n’est pas simple, mais je suis toujours en négociation avec le groupe Chorion et les discussions se poursuivent", nous a confié John Simenon depuis sa résidence en Suisse. Il se rendra d’ailleurs ce week-end à Londres pour appuyer davantage les discussions avec le groupe britannique.

Pour plusieurs observateurs, l’opération est bénéfique à plusieurs titres. "Elle est financièrement rentable quand on voit les retombées liées aux œuvres de Georges Simenon. L’écrivain fait aussi partie du patrimoine culturel liégeois et belge et participer au retour des droits à Liège est un devoir de mémoire auquel nous voulons contribuer", nous a indiqué Gaëtan Servais, directeur général de Meusinvest.

Simenon, l’écrivain au milliard de lecteurs

Se basant sur les résultats précédents de la société anglaise, GSL, les promoteurs ont établi un business plan assez prudent et de qualité avec l’aide de réviseurs d’entreprises. Ils misent sur un chiffre d’affaires annuel global d’environ un million d’euros. Le chiffre d’affaires depuis 2008 s’élève à environ 1,5 million d’euros.

Les recettes de la SA Georges Simenon. Co seront principalement constituées de revenus de l’audiovisuel (droits sur de nouveaux contrats d’adaptation télévisée ou cinématographique principalement en France) et des revenus de l’édition (Allemagne, France, Italie). En tenant compte des coûts de gestion et d’exploitation, les promoteurs prévoient de réaliser un résultat opérationnel brut (Ebitda) de quelque 450.000 euros.

Décédé en 1989, Georges Simenon est présenté comme l’un des écrivains européens les plus vendus au 20e siècle. Il a écrit plus de 350 romans dont 70 histoires policières mettant en scène le commissaire Maigret. Ses livres sont traduits dans plus de 50 langues et vendus dans plus de 50 pays. "Il s’agit de l’auteur francophone le plus traduit du 20e siècle. En Italie, Simenon est le deuxième auteur étranger traduit de tous les temps, juste derrière Shakespeare. Plus de 100.000 copies par an de chaque nouvelle publication sont vendues. En France, 90.000 copies sont vendues chaque année. Aux Etats-Unis et en Angleterre, il est sur la troisième marche du podium des auteurs étrangers les plus traduits. À ce jour, plus de 500 heures de films télévisés et plus de 90 films sont inspirés des romans de Simenon", avancent les promoteurs. Ils précisent que le Liégeois aurait un milliard de lecteurs dans le monde.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés