Apple prêt à dévoiler ses secrets

©AFP

La firme américaine rompt avec sa culture du secret en publiant un premier article scientifique pour mener la révolution de l'intelligence artificielle.

Durant une conférence sur le "machine learning", un simple slide a suscité l’émoi de toute une communauté. Sur la diapositive, l’audience pouvait lire: "Pouvons-nous publier? Oui. Sommes-nous intéressés par le monde académique? Oui." Rien d’extraordinaire à ce stade… sauf que la firme derrière cette annonce laconique pèse presque 640 milliards de dollars, n’était jusque-là pas une habituée à ce type de pratique et n’avait laissé entendre ce revirement.

Cette entreprise, c’est Apple . Au début du mois, la firme a signalé pour la première fois son intention de s’investir dans la recherche académique. Quelques semaines plus tard, le géant américain publie son premier article scientifique signé par six de ses chercheurs. Une première pour l’entreprise qui semble avoir décidé de changer de stratégie et qui s’aligne désormais sur d’autres acteurs comme Google , IBM et Microsoft . "C’est une bonne idée", commente le professeur Peter Van Roy, chef du département des sciences informatiques de l’Université Catholique de Louvain.

Appâter des talents

Ayant habitué le monde académique à une culture du secret, pourquoi Apple change-t-elle son fusil d’épaule? Certains observateurs annoncent que cela permettrait à la firme de Cupertino de montrer concrètement ce qu’elle fait et donc d’attirer des talents potentiels. C’est possible. Mais le professeur Van Roy tient à relativiser ce point. Selon lui, transparence ou pas, les géants de la technologie gardent un élément d’attrait majeur: "ils peuvent offrir des financements pour la recherche." En effet, les universités ne disposant pas toujours des ressources nécessaires, les fonds des grandes entreprises représentent un appât non-négligeable pour les cerveaux de ce monde.

Technologie à surveiller

L’intelligence artificielle est omniprésente aujourd’hui
Peter van roy
Professeur UCL

Si la véritable raison de l’entrée d’Apple dans le monde académique est un mystère, se pose une question plus fondamentale: Pourquoi est-il important que les recherches des géants de la technologie soient rendues publiques? La réponse est simple. Parce que ce sur quoi ces firmes travaillent fait aujourd’hui partie intégrante de la vie de nombreuses personnes de notre société. Par exemple, dans le premier article publié par Apple, il est question d’"intelligence artificielle". Derrière ces mots se cache une technologie qui nous touche en permanence. Lorsque vous utilisez Google Traduction ou que vous consultez vos actualités Facebook, vous faites face à des applications concrètes de cette intelligence. "Aujourd’hui, elle est omniprésente", témoigne le professeur Van Roy.

Si cette technologie amène son lot de choses positives en facilitant certaines activités humaines, elle peut aussi poser question. En effet, l’intelligence artificielle se développe rapidement et est amenée à gérer des tâches chaque jour plus complexes. Quand une voiture autonome doit décider s’il est préférable de tuer son passager plutôt qu’un enfant qui traverse la rue sans regarder, n’est-il pas intéressant d’être tenu au courant des débats et réflexions autour du sujet? La transparence trouve ici son intérêt. "Si les recherches sur l’intelligence artificielle restaient secrètes, cela pourrait devenir dangereux", affirme le professeur. Face à ce qui est devenu la colonne vertébrale du monde moderne, il semble aujourd’hui nécessaire de rester attentif.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect